Booba - Interview dans Rap Mag


Grand merci a B2oBa-92izi qui a recopier tout l'interview


Ton dernier album " 0.9 ", est disque d' or ...
( Il coupe ) Oui. Toujours.

Tu n' as jamais eu de doutes ?
Non. A mon niveau, c' est facile, surtout depuis que le disque d' or est redescendu à 75 000 exemplaires. J' aurais aimé vendre plus, bien sur, mais etre disque d' or, c' est un minimum. Si pour certains, c' est le Saint Graal, pour moi ce n' est ce n' est pas grand chose puisque je suis disque d' or depuis le début de ma carrière. Sans etre prétentieux, c' est la routine, surtout que je l'ai aussi réussi quand j' étais indépendant. Par contre, je refuse de faire des remises en public, là ça vaudra vraiment la peine.

Tu n'as jamais fait l' unanimité, mais sur cet album les avis étaient encore plus tranchés ...
Il y a toujours eu les "pro" et les "anti" Booba. A la sortie de "0.9", ça a beaucoup jacté. Ce n' est que maintenant que les gens commencent à comprendre l' album. J' écoute les critiques, mais je ne les prends pas toujours en compte. Je ne fais pas des disques en fonction des attentes du public, je fais des projets qui me plaisent. L' aspect qualitatif de mon travail est important. J' écoute la critique lorsqu' elle est constructive. Si c' est pour dire : " il est torsenu sur la pochette, il se la raconte, il fait du vocoder ", ça ne sert à rien, ça ne fait avancer ni mon travail, ni l' industrie du disque.

En un sens, ça te plait d' etre contreversé ?
Personne n' aime la critique, mais ça veut ausi dire que j' ai de l' importance. Quoi que je fasse, je sais que les gens vont se jeter dessus et en parler.

EXPLICATIONS D' UN GOUFFRE CULTUREL
Quelles étaient tes motivations musicales pour cet album ?
Faire de la bonne musique, tout simplement. Je suis comme un chercheur d'or : je creuse pour chercher la plus grosse prod. J' écoute tout ce que je reçois, j' essaie de trouver de nouveaux producteurs, je ne mets pas de visage sur le cd, je me fiche de savoir si c' est un petit jeune inconnu ou un gros nom de la musique. Tu ne sais jamais sur qui tu vas tomber. C' est l' une des parties les plus interessantes de la construction d' un projet. Aujourd' hui, j' écris de plus en plus à partir de la musique. Avant les instrus avaient toutes les memes rythmiques, tu pouvais écrire sur une prod cain-ri et replacer ton texte sur n' importe quel beat. Maintenant, il y a des sons lents, des sons ditry ...L' exercice devient de plus en plus interessant puisque la musique se diversifie.

Tes influences ont toujours été à rechercher du coté des Etats-Unis ...
( Il coupe ) Comme tout le monde ! Je ne sais pas ou les autres prétendent avoir connu le rap si ce n' est là-bas. Si les mecs ont découvert le son avec " Rapattitude ", c' est grave !

Tu sembles en phase avec la scène américaine, tu n' as pas l' impression d' etre de plus en plus en décélage avec le rap français ?
Ce sont les français qui sont en décalage. Chez nous, c' est encore le Moyen Age. J' ai l' impression qu' ici, il n' y a pas de culture musicale. Comme je le dis souvent : " Tu veux faire du bon son, écoute du bon son ". Si tu n' es pas à la pointe dans ton secteur, que ce soit la musique, la construction automobile ou le pret-à-porter, t' es à l' ouest. Si tu n' a pas de culture, tu n' as pas de références et donc tu ne sais pas reconnaitre un bon son d' un mauvais son.

Vivre aux Etats - Unis t' a-t-il aidé ?
Non, je ne suis pas là-bas pour ça. Il y a internet et puis j' ai toujours eu les derniers sons. Il n' y a pas de complexes à avoir en copiant les Américains. Eux aussi s' écoutent et se copient.

Pour autant, tu écoutes encore du rap français ?
Depuis quelque temps, j' ai une radio sur le net, sur Goom Radio. J' y passe du rap français que j' aime bien ou meme des rappeurs que j' aime moins mais qui ont un réel public. Je n' étale pas mes sentiments musicaux. Certains artistes ont du buzz donc il faut les pousser. Je n'impose pas de quotas comme sur Skyrock. Si l' auditeur écoute sky, la culture générale va tourner autour de Kamini, Michael Youn et Agonie alors que nous, on a grandi avec N.W.A, Public Enemy, KRS-One, Biggie et 2pac.

A ton avis, que s' est-il passé entre la nouvelle génération et la tienne pour qu' il y ait aujourd' hui un tel gouffre culturel ?
C' est la faute ded médias. A l' époque, on avait RapLine et Yo ! MTV Raps. Aujourd' hui, il y a moins d' accés à la bonne musique. En radio, ils passent tout et n' importe quoi. Des site comme Booska-P changent la donne. Je ne fais pas de rap français, je fais du rap. Eux sont en train de créer un truc : " le rap français ". Ces sites permettent à n' importe qui de poster un son pourri, sans qu il y ait de séléction et les rendent " official ". Du coup, les mecs pensent qu' ils ont réussi dans la musique.

Mais, c' est une ligne éditoriale, choisie et assmée ...
Le rap français n' est pas assez développé pour qu' on le privilége par rapport au rap US. C' est comme si chaque personne qui porte un short de foot et une paire de crampons pouvait jouer en Ligue 1.

Les rappeurs ne sont-ils âs aussi fautifs ? Ils ont pu laisser croire que le rap, c' était facile ...
La réponse est trop longue ... donc je vais faire un résumé ...
Enfait, il dit que c' est de la faute des maisons de disques parce qu' elles signent n" import uqui et n' importe quoi. Qu' il y a des magasines qui font des couv" avec des vieux mecs. Il dit qu' aux Etats-Unis c' est pas pareil parce que quand t' es mauvais, tu vens tes cd' s dans la rue. Il prend l' exemple de Soulja Boy qui ne sait pas trop rapper mais qu' il a du style etc. Il dit aussi que c' est de la faute des médias parce que par exemple il n' y a pas de catégorie rap aux victoires de la musique et que tout le monde se fout des Hip-Hop Awards. Il ne comprends pas que le rap ne soit que sur le cable alors que c' est une des musiques qui se vend le plus .... Il termine en disant que dans le rap, il y a des gens qui vendent plus que beaucoup d' artistes de variétés. Mais, cela ne nous apporte aucune aucune reconnaissance, aucune considération.

Aux Etats-Unis, on commence à te voir sur des sites comme Worldstarhiphop( une sorte de Google des vidéos hip-hop ), le dernier artiste français connu là-bas, c' était MC Solaa. Entre vous deux, personne n' a traversé l' océan. Comment tu l' expliques ?
Résumé encore parce que c' est trop long ...
Il dit que c' est normal qu' il n' y ai eu personne entre eux deux parce qu' en France, ils ont une vieille dégaine. Il dit que le hip-hop accorde beaucoup d' importance au style ... Que si tu ne ressembles à rien, les amériains ne vont pas te calculer. Que si tu es looké, ça va attiser leur curiosité ...

Es-tu d' accords avec le slogan que l' on peut voir sur certains T-Shirts " le rap c' était mieux avant " ?
Complément, meme s' il y a encore beaucoup de bonnes choses dans le rap. Le différence, c' est que maintenant, il y a plus de dechets qui poll
uent.

3 Responses so far.

  1. lesganstersdu57 en concert avec actu-hiphop

  2. rachid bimouhen chams bouaoune yoann lamy rehad bouaoune nassim bouaoune

Laisser un commentaire